[Caravan'Sérail: bâtiment qui accueille les marchands et les pèlerins le long des routes et dans les villes. C'est aussi un lieu d'échange fréquenté par de nombreux étrangers.]
Inscrivez-vous à notre newsletter
AGENDA

  EXPOSITION
Rwanda, l'aveu/absences
Alexis Cordesse

Vernissage le jeudi 13 mars 2014 de 18h00 à 21h00
Exposition du 14 mars au 19 avril 2014

EXPOSITION de BIJOUX
L'atelier Van Tesch
Délicatesse au pluriel

Les 28, 29 et 30 novembre

Pendant les expositions, la galerie est ouverte du jeudi au dimanche de 14h à 19h et sur rendez-vous.

Jean-Michel CLAJOT - Scarifications

A l'occasion de la sortie du livre
Exposition du 2 au 23 octobre 2011
Vernissage le jeudi 29 septembre à 18h

La scarification a conservé au Bénin sa vocation ethnique permettant "de reconnaître les siens" et, au sein de son clan, d'établir une hiérarchie sociale en appartenance à un culte. Dans la communauté Fon, il y a un lien étroit entre la scarification et la religion Vaudou. Lazar porte sur son visage la scarification dite en "deux fois cinq" incisions. Cette pratique est parmi les plus anciennes et se rattache au culte du serpent Piton dont le visage reproduit ces scarification. A côté de cette scarification appelée « Péda-Vaudou », il y a la scarification des « adeptes du Vaudou » ou « Vaudous-si ». Celle-ci se distingue de la précédente en ce qu'elle recouvre une surface du corps beaucoup plus importante (parfois tout le corps y compris le visage). Véritable « architecture » au visage et au corps, elles témoignent de la bravoure de son porteur. Se singularisant les uns des autres par leurs cicatrices en rapport avec un Vaudou, ils sont considérés comme des demi-dieux a qui on doit obéissance et respect, sous peine d'être maudit. Agresser un Vaudou-Si est un sacrilège pouvant engendrer des conséquences graves (maladie, mort,…) auxquelles on ne pourra échapper que par le versement d'une dote, se composant de bétail et d'une importante somme d'argent, au Roi des Vaudou-Si. En cas de récidives, celui qui aura à nouveau porté atteinte au Vaudou-si, pourra être interdit du droit d'habiter les terres et être forcé à déménager…

Selon les propos de Lazar Aladassi